C'est surtout quand les journées paraissent longues que les années passent vite.  Alfred Capus
  Il arrive souvent de ne rien obtenir parce que l'on ne tente rien.  Jacques Deval
  On ne va jamais si loin que lorsque l'on ne sait pas où l'on va.  Rivarol
  C'est en essayant encore et encore que le singe apprend à bondir.  Proverbe africain
  En vérité, le chemin importe peu, la volonté d'arriver suffit à tout.  Albert Camus
  La meilleure manière de prendre les choses du bon côté, c'est d'attendre qu'elles se retournent.  P. Ouanich
  Tout ce qui peut être fait un autre jour, le peut être aujourd'hui.  Montaigne
  Le projet est le brouillon de l'avenir. Parfois, il faut à l'avenir des centaines de brouillons.  Jules Renard
  Il est bien des choses qui ne paraissent impossibles que tant qu'on ne les a pas tentées.  André Gide
  Beaucoup de réflexion et non beaucoup de connaissances, voilà à quoi il faut tendre.  Démocrite
  Peu importe si le début paraît petit.  Henry David Thoreau
  On apprend plus de ses propres défaites que des défaites des autres.  Monica Seles
  Il faut se fixer des buts avant de pouvoir les atteindre.  Michael Jordan
  Il faut secouer la vie ; autrement elle nous ronge.   Stendhal
  S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.  Loïck Peyron
  Beaucoup de sportifs ont des choses à dire. Peu sont entendus.  Fabien Canu
  La piste est l'image de l'infini, sur lequel chaque coureur découpe sa distance favorite.  Jean Giraudoux
  Le sport consiste à déléguer au corps quelques-unes des vertus les plus fortes de l'âme.   Jean Giraudoux
  Nous aimons tous gagner, mais combien aiment s'entraîner ?  Mark Spitz
  Si tu veux faire quelque chose, ou tu trouves un moyen ou tu trouves des excuses.   Emmanuel Pinda
  Je connaissais un sportif qui prétendait avoir plus de ressort que sa montre. Pour le prouver, il a fait la course contre sa montre.  Raymond Devos
  Mais, dit Alice, si ce monde n'a absolument aucun sens, qui nous empêche d'en inventer un ?  Lewis Carroll
  L'esprit d'équipe ? C'est des mecs qui sont une équipe, ils ont un esprit ! Alors, ils partagent  Coluche
  L'impossible, nous ne l'atteignons pas, mais il nous sert de lanterne.  René Char
  Nous appellerons émotion une chute brutale de la conscience dans le magique.  Jean-Paul Sartre
  Plus tu allonges la distance, plus tu deviens humble.  Jack Peyrard
  Une heure peut nous sembler une minute  Albert Einstein
   Notre temps est précieux, perdons plutôt le votre !   Boris Vian
   La montre est l'animal qui a le plus de dents.   Sacha Guitry
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Trail de la Pérouse
 ↑  
La vie du club
Plans entrainement
 ↑  
Livre d'Or


Note n°147 par Gerome le 01/03/2015 - 21:47 
Mon premier Trail de la Pérouse.
Ce fut aussi mon premier trail sous la pluie.
Une très bonne expérience, une belle pelle dans la boue.
Bravo et merci aux organisateurs.
A l'année prochaine je pense.

Note n°146 par rdaubourg le 01/03/2015 - 20:05 
Merci Merci aux bénévoles
Merci au club en général
Merci (ou pas) au traceur, Je ne connaissais pas le nouveau parcours , il est top mais usant , peut de passage  ou on peut récupérer mais c est du vrai trail 
Accueil avant et après impeccable , balisage idem
A l'année prochaine 

Note n°126 par freerunner le 22/02/2014 - 17:38
  http://runfreerunner.wordpress.com 
Bonjour les amis Je ne serai pas parmi vous cette année car je serai en vacances...pour vous donner envie de vous inscrire mon récit du trail 2013 :http://runfreerunner.wordpress.com C’est la reprise des compétitions. La dernière remonte au 17/11/12, c’était le semi de Beaune…Depuis je n’ai fait aucune pause mais au vu de mes objectifs 2013 exclusivement trail, j’ai travaillé le foncier et le dénivelé (100 km et 2000 de D+ par semaine).Ce matin, j’ai au programme un trail de 23,5 km et 700 de D+ : le Trail de la Pérouse à Plombière les Dijon.Comme vous pouvez le voir ci-dessous sur le profil, il n’y a pas de plat, soit on monte soit on descend !Nous avons de la chance car le temps est sec et froid et les sols ne seront pas trop glissants.J’ai pris le soin de m’échauffer car la course débute par un « mur ». Partir à froid serait déraisonnable. Je ne pars pas trop vite car je sais que j’aurai le temps d’accélérer ensuite si les jambes sont là !La fin de la montée et la descente qui suit sont en single track et ne permettent pas de doubler. Je reste dans le rythme en étant vigilant car le chemin est technique.Ensuite jusqu’à la mi-course, nous sommes dans la magnifique forêt de Bourgogne et les chemins me permettent de doubler quelques coureurs et de trouver mon rythme en montée comme en descente. Pour l’instant, pas d’accélération car il est trop tôt pour lâcher les chevaux.Lors du premier ravitaillement, je me suis fait doubler par la première féminine. Je me fixe à  ce moment-là  l’objectif de finir devant elle…Nous allons courir ensemble un petit moment…elle est plus rapide que moi en montée mais je la redouble lors de chaque descente.Vers le 15ème km, un organisateur annonce les places à chaque concurrent : il m’annonce 42 ème. C’est un déclic et je me lance à la chasse aux places. Un groupe de 5 personnes court devant moi, je réussis à recoller au peloton et après quelques minutes à sucer la roue, je double et je prends le large. Me voilà donc 37ème.Vers le 20ème km, dans la dernière montée, je suis derrière un coureur avec qui je vais batailler pendant toute la côte. Je le passe, il me redouble, je le repasse et finis en haut de la côte avec 15 mètres d’avance. Il prend un coup au moral et je ne le reverrai plus sauf à l’arrivée. Me voilà 35ème, les places sont chères.Commence alors la grande descente de près de 3 km vers l’arrivée. Je descends à toute allure (3’48’’ au km quand même) et attrape dans ma ligne de mire deux coureurs qui ne courent pas à leur maximum et je sens que j’ai un coup à jouer d’autant que désormais nous sommes mélangés avec les derniers coureurs qui se sont lancés sur le 12 km.A 500 mètres de l’arrivée, je les passe et constate leur surprise de me voir débouler ainsi  de nulle part. Et hop deux places de mieux ! En bonus, je double sans m’en rendre compte un autre concurrent, je suis finalement 33ème en 1h57mn36s et surtout très heureux de finir ce trail en ayant tout donné tout en profitant d’une nature magnifique…quelques secondes plus tard arrive la première féminine qui n’était vraiment pas très loin derrière.Pour ceux qui souhaiteraient le courir l’an prochain : http://www.plombieres-as.fr/

Note n°113 par marou le 11/03/2013 - 20:30 
Merci aux organisateurs, c 'était la 1ère fois que je courai plus de 20 km et c'est très bien passé, preuve que le parcours était agréable, ça m'a donné envie de revenir l'an prochain.l

Note n°112 par jacobergerbruno le 11/03/2013 - 18:12 
Merci Jean-Claude et à toute votre équipe pour ce superbe parcours et une organisation sans faille, ce ne fut que du bonheur!!!! a l année prochaine et bonne continuation.
DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] 3 pages suivantesSuivantFin